Editorial


Cohésion économique et sociale

L'article 2 du Traité sur l'Union européenne précise qu'un haut degré d'emploi et de protection sociale est un des principes fondamentaux que l'Union doit respecter. Cette intention clairement énoncée suppose une action soutenue de tous les acteurs de la vie économique car il faut reconstruire en commun une cohésion économique et sociale qui, sous la pression de la compétition extérieure, se délite progressivement au niveau de chaque Etat membre. ECU tente dans ce présent numéro une approche de cette question qui est essentielle pour l'avenir de la construction européenne.

La réduction des diverses disparités coexistant au sein de la Communauté est pour celle-ci un défi majeur au moment où se prépare la phase ultime de l'UEM. On ne peut, en effet, mettre en oeuvre un projet si ambitieux sans envisager de porter remède aux inégalités de toutes sortes, le chômage de masse en particulier. Si on n'y prête pas attention, ces inégalités seront source de réelles difficultés car même si les citoyens européens sont d'accord sur les grands principes de la construction communautaire, on sait très bien qu'ils en refuseront la réalisation s'ils ont le sentiment que celle-ci risque de contribuer à la détérioration de leurs conditions de vie personnelles.

A cet égard on ne doit pas considérer que compétitivité et protection sociale sont des notions antagonistes, le progrès dans une voie ayant comme résultat automatique un recul dans l'autre. Au contraire, le consensus social est considéré dans bien des pays à l'économie florissante comme un des facteurs de compétitivité et la mauvaise qualité du tissu social d'un pays reflète souvent le dysfonctionnement de son économie. La solution n'est pas dans la destruction, au nom de la compétitivité, de la cohésion sociale qui existait précédemment mais dans la mise en oeuvre d'une action volontariste en ce domaine. Soumises à des contraintes progressivement unifiées au sein du marché unique, des entreprises européennes se rapprochent d'un tel modèle commun d'organisation alliant économie de marché et solidarité sociale; elles trouvent ainsi progressivement, des solutions voisines à des problèmes similaires.

Si les différents partenaires économiques et sociaux mettaient en oeuvre au niveau communautaire l'action cohérente et persévérante qui leur est proposée, nul doute que des résultats tangibles dans la voie d'une cohésion européenne apparaîtraient en quelques années.

Le Comité de rédaction


BACKHOME CONTACT NEXT